Le marché canadien du cannabis comestible sera lancé demain

Les produits de cannabis comestibles seront enfin en vente partout au Canada demain, mais les consommateurs de l'Ontario, du Québec et de l'Alberta devront probablement attendre jusqu'à la mi-janvier, rapporte la CBC. Ce retard est dû au fait que les provinces utilisent leurs propres systèmes de distribution, doivent tester les produits avant d'arriver dans les magasins et, dans le cas du Québec, des règles plus strictes sur les produits comestibles que toutes les autres provinces.
En juillet, le Québec a interdit la vente de puissants bonbons, gâteries et desserts infusés au THC de plus de 5 milligrammes de THC par unité, et aucun produit comestible, quelle que soit sa puissance, ne pourrait «plaire aux enfants», c'est-à-dire sans édulcorants, colorants ou autres ingrédients. sont "cela pourrait augmenter l'attrait des extraits de cannabis."
Fabrice Gigure avec le détaillant provincial Socit qubcoise du cannabis, les responsables provinciaux et le détaillant ont déclaré "je veux juste donner à l'industrie le temps de s'adapter" aux nouveaux produits et réglementations.
La porte-parole d'Aurora, Laura Gallant, a déclaré à la CBC que les équipes de la société "ont des soirées pyjama au bureau prêtes à recevoir et à traiter les commandes à expédier".
& # 39;[It’s a] belle façon de s'amuser avec cette étape importante de l'industrie, car nous sommes prêts à sortir », a-t-elle déclaré dans le rapport.
Le PDG de Hexo Corp, Sébastien St-Louis, a imputé «l'incertitude réglementaire» et les «décisions juridictionnelles» à la décision de la société d'abaisser ses 202 prévisions de ventes.
En plus des produits comestibles, les vendeurs de cannabis sont autorisés à vendre des concentrés, des produits et d'autres produits de cannabis dits "alternatifs".

Recevez des informations quotidiennes dans votre boîte de réception. s'inscrire

TG Branphalt

Écrit par:

TG est journaliste de profession et diffuse des informations sur l'industrie du cannabis pour Ganjapreneur.com depuis 2014. Il enseigne les médias dans une université de l'État de New York et est également l'hôte du podcast Ganjapreneur.

Laisser un commentaire